Skip to Content

Très forte demande pour les articles destinés à la bordure

December 8, 2017

En cette nouvelle saison qui commence, il ne fait aucun doute que les peaux utilisées pour la bordure sont très demandées. Les fourrures de coyote mènent le bal : les peaux denses de l’Ouest sont en rupture de stock. Les zibelines en tailles TTG et TG, destinées à la bordure sur les vêtements de luxe, affichent également de bons résultats. Les peaux de ventre de lynx roux de couleurs 2/3, généralement utilisées pour les bordures des vêtements en fourrure de vison, suscitent maintenant un plus grand intérêt et sont plus nombreuses qu’à la fin de la dernière saison.

La vente au détail de vêtements de fourrure en Chine et en Russie démarre plus lentement que l’an dernier. Mais le Nouvel An chinois tombe trois semaines plus tard qu’en 2017, ce qui donnera trois semaines supplémentaires aux détaillants pour faire de très bonnes ventes. Nous avons décalé les dates de nos ventes pour revenir à un calendrier plus traditionnel et offrir une collection complète de fourrures sauvages en février et en mai. La vente de février prochain sera l’occasion de présenter la première grande collection de fourrure sauvage de 2018.

En Russie, la plupart des détaillants prévoient une nouvelle saison difficile, toujours en raison du manque de confiance et de la faiblesse des dépenses des consommateurs. Et l’hiver qui tarde à arriver n’arrange pas les choses.

En Chine, il est clair que les ateliers de North American Fur Auctions (NAFA) ont suscité un intérêt pour la fourrure sauvage chez les nouveaux détaillants qui cherchent à offrir autre chose que du vison dans leurs magasins. Espérons que cela porte ses fruits au cours de la saison de vente à venir.

Comme la plupart d’entre vous le savent, plusieurs maisons de mode ont choisi de supprimer la fourrure de leurs collections en raison de la pression exercée par des groupes de défense des animaux. D’autres, en revanche, ont décidé de l’y intégrer. Nous travaillons en étroite collaboration avec l’industrie de la mode pour nous assurer que l’utilisation de fourrure ne lui pose pas de problème, pour lui apporter notre aide, et pour la soutenir en ce qui concerne les activités liées à la traçabilité. Le programme de traçabilité de NAFA est essentiel pour l’avenir de la fourrure sauvage. Nous souhaitons que le monde sache que notre industrie est responsable, et qu’une récolte appropriée et la durabilité lui tiennent à cœur. Car comme nous le savons tous, nos piégeurs sont les protecteurs de la nature.

 

Le directeur général,
Herman Jansen